Eglise Saint-Maurice
XIVème - XIXème siècle
Parvis Saint Maurice, Lille


Historique :
L’érection de l’église Saint-Maurice se déploie sur plus de quatre siècles (de la fin du 14ème siècle jusqu’à la fin du 19e siècle). Cette église-halle au sobre décor architecturé flamboyant doit son apparente homogénéité à Philippe Cannissié (1799-1877), architecte de la ville (1849-1867) qui dirigea la restauration du bâtiment au 19ème siècle. La façade ouest est animée par de nombreuses statues (1874-1875) dues à Henri Biebuyck (1835-1907), Félix Huidiez (1841-après 1906) et Jules Victor Heyde, sculpteurs lillois. L’intérieur abrite aujourd’hui un mobilier encore très riche.

Après avoir été dépouillée à la Révolution, l’église retrouva une partie de son mobilier au début du 19e siècle et accueillit également de nombreux tableaux provenant des couvents disparus de la ville. Bon nombre sont l’œuvre de Jacques Van Oost dit le Jeune (1639-1713), peintre né à Bruges et établi à Lille de 1668 à 1708 (La Fuite en Egypte (1697), L’Adoration des Bergers (entre 1697 et 1699), Le Mariage de la Vierge (1699), La Présentation au Temple (1700)). Quatre tableaux représentant des scènes de la Passion (1767-1768) sont dus au peintre lillois Louis Watteau dit de Lille (1731-1798).

Lors de la restauration dirigée par Cannissié, l’église fut pourvue d’un intéressant mobilier néo-gothique de Charles Buisine-Rigot (1820-1893), le plus important menuisier sculpteur lillois de l’époque. Elle fut aussi dotée d’une remarquable parure de vitraux exécutée entre 1859 et 1861 par Charles Gaudelet (1817-1880), célèbre peintre verrier lillois, d’après les cartons du peintre lillois Victor Mottez (1809-1897), élève d’Ingres.

photo de l'auteur


Andréae LECONTE
photo de l'auteur
Philippe CANNISSIE
Architecte
décédé le 07/08/1877
photo de l'auteur


Hommage à l'Empire Britanique 14-18



Morts pour la France 14-18


Quelques Epitaphes



14ème siècle



Cette épitaphe est très postérieure à la date indiquée.



Quartiers :
de CLARY :
de MONCHY :


de CLARY, 300 ;
de MONCHY, 307 ;






Quartiers :
de HANGOUART : de sable, à l'aigle d'argent, becquée et membrée d'or.
TOILLIER :

de HANGOUART, 197 ;
TOILLIER, 308 ;
aigle

15ème siècle





Quartiers :
ABONNEL :

ABONNEL, 309 ;





Quartiers :
de LANNOY :
de DRINCKAM :

de LANNOY, 660 ;
de DRINCKAM, 310 ;





Quartiers :
THIEULAINE :
de LATTRE :

THIEULAINE ;
de LATTRE ;






Quartiers :
le PREVOST : d'azur au chef de gueules, au lion d'or, armé et lampassé de gueules brochant sur le tout.
de RAISSE :

le PREVOST, 280 ;
de RAISSE, 314 ;





Quartiers :
de LANNOY : d'argent à trois lions de sinople armés et couronnés d'or lampassé de gueules.

de LANNOY,





Quartiers :

16ème siècle









de FOURMESTRAUX : d'or, à l'aigle à deux têtes de gueules.
RIQUELATRE :

Quartiers :
de FOURMESTRAUX, 127 ;
RIQUELATRE ;
de FOURMESTRAUX Mahieu ° voir Sainghin en Mélentois + 23/10/1510
fils de Jehan Hacquin ° 1414/ et de Jehanne VERDIERE ° vers 1425





PROUDHOMME Henri + 24 février 1622 x Marguerite de CROIX + 24 novembre 1578



Quartiers :
PREUDHOMME : de sinople, à l'aigle d'or, becqué et membré de gueules.
HAUSSY :
du PRET : d'argent au chef d'azur chargé de trois losanges d'or rangées en fasce.
de MARCHENELLES : d'argent au sautoir de gueules.
de CROIX : d'argent à la croix d'azur.
de LANDAS :
RUELLES :
ASTICHES :

PREUDHOMME, 239 ;
HAUSSY, 240 ;
du PRET, 215 ;
de MARCHENELLES, 216 ;
de CROIX, 53 ;
de LANDAS, 79 ;
RUELLES, 202 ;
ASTICHES, 93 ;
PREUDHOMME Henry + 24 février 1622
x Marguerite de CROIX + 24 novembre 1578

17ème siècle


Quartiers :
de le PORTE :
BERTHAULT dite de HOLLANDE :
de LANNOY : d'argent à trois lions de sinople armés et couronnés d'or lampassé de gueules.
van DALE : d'azur à trois étoiles à six rais d'or.

de le PORTE ;
BERTHAULT dite de HOLLANDE ;
de LANNOY ;
van DALE ;




Nicolas IMBERT, écuyer, sr de la Phalecque, fils de Nicolas et de Barbe Le MIEUVRE, né en 1698, bourgeois de Lille par relief du 9 août 1622, rewart et mayeur de cette ville, mort le 27 mai 1688 et inhuméà Saint-Maurice dans la chapelle de Saint-Nicolas, allié à Sainte-Catherine le 8 mai 1622, Marie de FOURMESTRAUX, décédée le 17 juillet 1662 et enterrée à Sainte-Catherine,fille de Mahieu, bourgeois de Lille par relief du 22 février 1588, mort avant 1626, s'allia à Marie BLONDEL; dont postérité.

IMBERT : d’azur à une bande d’argent accompagnée de deux molettes du même.
de FOURMESTRAUX : d'or, à l'aigle à deux têtes de gueules.

Quartiers :
IMBERT, 242 ;
de FOURMESTRAUX, 127 ;











de PRESSY : d'azur à deux bâtons écotés et alésés d'or, passés en sautoir, cantonnés de quatre trèfles de même.
de LANNOY : d'argent à trois lions de sinople armés et couronnés d'or lampassé de gueules.
de la VICHTE : d’or fretté de sable.
CUVILLON : de gueules, à une autruche au naturel, tenant à son bec une couleuvre d'or.
du PRET : d’argent au chef d’azur chargé de trois losanges d’or rangées en fasce.

Quartiers :
de PRESSY, 203 ;
de LANNOY, 6 ;
GOSSON, 204 ;
le BORGNE, 361 ;
de La VICHTE, 234 ;
CUVILLON, 236 ;
du PRETZ, 215 ;
BATLANDT, 235 ;



Antoinette de FOURMESTRAUX, baptisée à Saint-Étienne le 22 mai 1622, morte veuve le 14 avril 1698, fille de Mathias et de Marie ROUVROY, alliée à Saint-Maurice, le 1 décembre 1645, à Alexandre Guillaume VALQUE, écuyer, sr de Stienbreucq, du Bacq, du Crocq, capitaine d'infanterie espagnole ; dont postérité.



Quartiers :
VALQUE, 364 ;
De FOURMESTRAUX, 127 ;

18ème siècle


Marie Marguerite Cécile de FOURMESTRAUX, dame de Hongrie, baptisée à Sainte-Catherine le 22 juillet 1697, décédée célibataire paroisse Saint-Maurice le 26 février 1745, fille d'Antoine Joseph, sr d'Oosthove, baptisé à Sainte-Catherine le 19 mars 1657, bourgeois de Lille par relief du 23 juillet 1691, procureur du Roi aux eaux et forêts en 1690, créé trésorier de France au bureau des finances, garde-scel le 7 janvier 1693, fonction qu'il exerça jusqu'au 29 avril 1722, anobli par l'exercice de cette charge pendant plus de vingt années, décédé paroisse Sainte-Catherine le 24 octobre 1733; épousa à Saint-Pierre, le 30 janvier 1691, Cécile Thérèse du MORTIER, fille de Jean et de Cécile de la GRANGE, baptisée à La Madeleine le 30 octobre 1662, décédée paroisse Sainte-Catherine le 30 décembre 1740.


Quartiers :
de FOURMESTRAUX : d'or, à l'aigle à deux têtes de gueules.

de FOURMESTRAUX, 127 ;
GRENU ;
de FOURMESTRAUX ;
ROUVROY ;
du MORTIER ;
de la GRANGE ;



Retour à la page précédente






Quartiers :