Eglise Sainte-Catherine
XIIIème - 1504
Terrasse Sainte Catherine, Lille


La paroisse a été crée par un démembrement de la paroisse Saint Etienne et est citée pour la première fois en 1283. Sainte Catherine est d'abord une église rurale, construite sur les anciens jardins des chanoines de Saint Pierre, dans le faubourg de Weppes; elle est incorporée dans l'enceinte lors de l'agrandissement de la ville du XIIIe siècle.

Sainte-Catherine.
Un compte de Saint-Pierre, en 1273, relève quelques fournitures pour des réparations exécutées à l'église Sainte-Catherine.
En l'absence d'indications plus précises, on peut donc placer la fondation de cette paroisse vers le milieu ou même le début du XIIIe siècle, alors que grandit le faubourg de Weppes (Mgr HAUTCŒUR, Histoire de Saint-Pierre de Lille, I, 319). On fait même parfois remonter sa première fondation au XIIe siècle (Statistique archéologique du Nord).
D'abord rurale, la paroisse fut enclavée dans la ville au XVe siècle, peut-être même dès les premières années du XIVe, ainsi que semble l'indiquer un titre de 1306 (Mgr HAUTCŒUR histoire de Saint-Pierre de Lille, II, 34).
L'église actuelle est une construction du XVe siècle, à trois nefs d'égale hauteur, sans transept, qui a été refaite en 1725-1727 (La date 1727 se lit sur le pignon extérieur du fond de la chapelle actuelle du Sacré-Coeur) et restaurée de nos jours. La seule partie de cette église qui offre de l'intérêt est la tour, qui date du XVIe siècle et qui rappelle l'ensemble de celles des églises de la Flandre-Wallonne (Mgr DEHAISNES, Le Nord monumental, p. 32).
En 1851, MM. Imbert de la Phalecque et Verly relevèrent un grand nombre d'inscriptions de pierres tombales disséminées dans le pavé de l'église ou appliquées aux murs; elles disparurent toutes, soit en 1851, soit vers 1860, pour faire place à un dallage uniforme de pierres bleues. Une vingtaine d'entre elles furent remisées dans le jardin du presbytère, empilées les unes sur les autres, entre deux contreforts de l'église.
M. l'abbé Dauchy, doyen de Sainte-Catherine, a bien voulu nous autoriser à faire redresser ces pierres, dont un certain nombre d'ailleurs étaient brisées en une quantité de fragments. Les quatre plus intéressantes, au point de vue de l'histoire locale et de l'art graphique du XVIIIe siècle, sont maintenant placées sous le grand portail intérieur; les autres sont conservées dans une dépendance du presbytère (ce travail a été exécuté sous la directionde MM.l'abbé MASURPE.,VILAIN et Ém. Théodore, délégués par la Commission permanente diocésaine).


Source : Gérard FLAMENT, LILLE 1000 ans d'histoire Source : Gérard FLAMENT, LILLE 1000 ans d'histoire photo de l'auteur


Lille église Sainte-Catherine monument funéraire de Pierre Machon XVème siècle
Source : Gérard FLAMENT, LILLE 1000 ans d'histoire
Lille église Sainte-Catherine
monument funéraire de Pierre Machon XVème siècle





Quelques Epitaphes



15ème siècle
















Quartiers :
De BEAUFREMEZ : Porte d’azur, à un écusson d’argent en cœur, surmonté de trois merlette d’or en chef.
De COUROUBLE : Porte d'azur, au sautoir ancré d'argent, accompagné de quatre merlettes de même.

de le FORME ;
x BEAUFFREMEZ, 16 ;
- xx De COUROUBLE, 238;

16ème siècle








Quartiers :
PETITPAS : de sable à trois fasces d'argent.
SEGON : de gueules, à trois croix ancrées d’argent.
DOMESSENT : de sable, à la fasce ondée d'argent, surmontée de trois merlettes de même.
SAUVAGE : d’azur à trois têtes et cols de licorne d’argent accornées d’or, les barbes et les crins du même.

PETITPAS, 144 ;
DOMESSENT, 293 ;
CARBON, 430 ;
Le BORGNE, 446 ;
SEGON, 444 ;
le SAUVAGE, 445 ;
Du BOIS, 51 ;
MONNEBROIT, 447.






















SEGON Mathieu + 12 avril 1562 x Jeanne CHOCQUET + 7 septembre 1538 xx Isabeau DESPRET + ?

Quartiers :
SEGOND : Porte de gueules, à trois croix ancrées d’argent.

- SEGON, 444 ;
- x CHOCQUET ;
- xx DESPRET ;
SEGON Mathieu + 12 avril 1562
x Jeanne CHOCQUET + 7 septembre 1538
xx Isabeau DESPRET + ?





De BEAUFREINEZ Marguerite + le 14 août 1585







Quartiers :
du BOSQUEL : d'azur au franc quartier d'argent, chargé d'un ecureuille assis au naturel.
de BEAUFREMEZ : d’azur, à un écusson d’argent en cœur, surmonté de trois merlette d’or en chef.

de MONTMORENCI ;
d'ATICHE ;
- de BEAUFREMEZ ;
de la CHERIE ;
De MONTMORENCI Antoine
x Du BOSQUEL Jeanne, fille de
xx De BEAUFREMEZ Marguerite + 14/08/1585, fille de Jean et de Catherine De La CHERIE.

17ème siècle









Quartiers :
d'APPELTEREN : d'or, au sautoir échiqueté d'argent et de gueules de deux tires.
GIELIS : de sinople au chef d'argent chargé de trois maillets de gueules, penchés à dextre, rangés en fasce.
MENNENS : d'or au chef échiqueté de gueules et d'argentde deux tires.
BACELER : d’argent, à la quintefeuille percée de sable.
van den WYNGAERDE : de sable (ou d'azur) à labande d'argent chargée de trois rose (ou quintefeuilles) de gueules.
van HULDENBERGHE : d'or à trois maillets de gueules penchés à dextre.
CRUPELANT : d'argent à trois quintefeuilles de gueules.
HEYM : de gueulesà l'étoile (à 8 rais) d'or.

De CASTELAIN : coupé d’azur et de gueules, à la tête et col d’argent en chef, et un château en pointe aussi d’argent.
DELIOT : d'azur à deux haches d'argent adossées, les manches d'or.

d'APPELTEREN ;
GIELIS ;
MENNENS ;
BACELER ;
van den
WYNGAERDE ;
van
HULDENBERGHE ;
CRUPELANT ;
HEYM ;
GIELIS
MENNENS
BACELER
van HULDENBERGHE
HEYM
de CASTELAIN ;
de CASTELAIN ;
DELIOT ;


van APPELTEREN Jean x Gertrude van den WYNGAERDE
dont :
van APPELTEREN Jean x Jeanne BACELER
dont :
van APPELTEREN François x Marguerite GIELIS
dont :
d'APPELTEREN Charles Gaston (ascendance) ° Bruxelles + 04/10/1609 enterré à Lille (Sainte-Catherine)
x Jeanne CASTELAIN + 14/01/1622 Lille (Sainte-Catherine)
fille de Guillaume, seigneur de Wattignies + /1591, fils de Guillaume et de Jeanne le BLANCQ et de Marie DELIOT








































De CROIX Bauduin + le 4 janvier 1626, sa première femme Isabeau De THIEULAINE + le 21 juillet 1583, sa deuxième femme Marie De HAYNIN + le 2 avril 1583, sa troisième femme Catherine De ULIEGE

Quartiers :

- de CROIX, 53 ;
LANDAS, 79 ;
de WAES, 213 ;
du PRET, 215 ;
- x de THIEULAINE,
de BAILLEUL,
PETITPAS,
SEGON,
- xx de HAYNIN,
de TENREMONDE,
DOMESSANT,
de La BROYE,
- xxx de VLIEGE,


















De CROIX Antoinette + le 2 août 1629












d'ENNETIERES : Porte d’argent, à trois écussons d’azur, chargés chacun, d’une étoile à six rais d’or.

Quartiers :

D'ENNETIERES, 449 ;
De CROIX, 53 ;






Quartiers :

- De CROIX, 53 ;
- BAUDRINGHIEN, 257 ;





















CASTELAIN Magdeleine + le 10 juillet 1641



Quartiers :

CASTELLAIN, 480 ;
Magdeleine CASTELAIN, sœur de Jeanne l'épouse de Charles Gaston d'APPELTEREN.




DUMONCHEAUX Pierre + 20 décembre 1677 x Jeanne De LA CROIX


Quartiers :

DUMONCHEAUX : de sinople, fretté d'argent de six pièces. D'autres disent d'argent, fretté de sinople.
De La CROIX : d'azur, à la bande d'argent, chargée de 3 croix de gueules
SAUVAGE : d’azur à trois têtes et cols de licorne d’argent accornées d’or, les barbes et les crins du même.

DUMONCHEAUX ;
De La CROIX, 484;
RENIALUME, 485;
COMMELIN, 486;
le SAUVAGE, 445;
NOËL, 487;
CORBAULT, 488;
BUISSET, 489;
SEMERIES, 490;

DUMONCHEAUX Pierre + 10 mars 1674
fils de
x Jeanne De La CROIX + 20 décembre 1677
fille de Louis et de Jeanne NOËL



18ème siècle


Lille église Sainte-Catherine pierre tombale de Louis François Le Comte 1739
Source : Gérard FLAMENT, LILLE 1000 ans d'histoire



Venant de l'église "Saint-Pierre" de Lille.
1739 - 1771
Dans une chapelle contiguë à celle de Notre-Dame de la Treille.




Quartiers :

le COMTE : Porte d'azur au chevron d'argent, accompagné de tois quintefeuilles de mêdme.
BAILLET :

le COMTE, 108 ;
BAILLET, 125 ;
le COMTE Charles Marie Joseph, ° 1716, + 07/10/1744 Keservert,
fils de
le COMTE Louis François, + 30/08/1739
x
BAILLET Marie Béatrix, 15/09/1771
















Quartiers :

- De MAULDE, 520 ;
De MAULDE, n° 520
- D'HESPEL, 104 ;

De MAULDE Martin Louis
x Françoise Séraphine HESPEL
De MAULDE Louis Marie, leur fils

19ème siècle




Retour à la page précédente



Quartiers :