Ville de Tournai (Belgique)

Eglise Saint-Brice




Eglise SAINT-BRICE

Malgré plusieurs chantiers et diverses adaptations ainsi que les destructions de 1940. l'église présente deux styles distincts: une importante partie romane, surtout occidentale, et une partie gothique plus orientale. Ce sanctuaire, siège d’un ancien et vaste doyenné relevant autrefois du diocèse de Cambrai, demeure un des plus importants monuments de la rive droite de l’Escaut; il a été classé en 1936. Au nombre des parties romanes érigées au XIIè siècle, citons chronologiqtnerttent : la crypte (1er q. XIIè s.), la nef centrale avec piliers, la base de la croisée du transept et le noyau de la tour occidentale (4è q. XIIè s.). Les deux premières travées du chœur, constitué de trois vaisseaux avec toitures distinctes portées par des arcades ogivales, se situeraient vers 1225. Au cours du premier quart du XVè siècle (vers 1414), on augmenta le chœur de deux nouvelles travées vers l‘Est; elles appartiennent au style gothique tournaisien et possèdent des: chevets plâts à pignons triangulaires. De la même époque mais un peu plus tardifs seraient les croisillons du transept et les chapelles à pignons triangulaires (existantes au flanc Nord et supprimées côté Sud). La tour romane fut réhabillée à la fin du XVè siècle et adaptée en beffroi, le dernier étage date de 1821. Avant 1a restauration (env. 1942 jusque 1954) dirigée par l'architecte Simon Brigode, de Marcinelle, et comprenant l'élimination des apports des XVIIè et XVIIIè siècles et la reconstitution des bas-côtés romans et de la tour lanterne de la croisée, des fouilles permirent de situer un sanctuaire prérornan sur des vestiges romains.













Les plaques funéraires





Quartiers :
de DOURS du MANAGE ;
de HARLEBECQUE
Plaque funéraire :
de Jehan de DOURS dit du MANAGE et de Catherine de HARLEBECQUE,
Ste Trinité (Trône de la Grâce) avec les défunts, leurs enfants,
armoiries, Saint-Jean-Baptiste et Sainte-Catherine d'Alexandrie,
liste des fondations établies en 1453 (d'après inscr. gothique),
laiton gravé et armoiries émaillées, 74x58,5 (M 108996'73).

Quelques Epitaphes


17ème siècle


Quartiers :
de la CHAPELLE : Porte de gueulles à la croix ancrée d'or, accompagnée de quatre annelets de même. - Cimier : Un demi griffon d'or.
le CAPPELLIER : Porte de gueulles au chevron d'or, accompagné de 3 aigles d'argent.

de la CHAPELLE
le CAPPELLIER
de la CHAPELLE Catherine + 1660
fille de Léon ou Jean et de Hélène le CAPPELLIER
x DESMARTIN Jacques DESMARTIN
xx CALONNE Louis



Quartiers :