Iles de France et Bonaparte


Monnaie de nécessité en argent frappée sur ordre du Général Decaen, gouverneur français de l'Archipel des Mascareignes, avec le métal récupéré sur le vaisseau l'Ovidor, capturé par le navire français l'Entreprenant. Les coins ont été gravés par l'orfèvre local Aveline et la frappe s'est effectuée avec un matériel artisanal d'où la faiblesse de frappe au centre que l'on constate même sur un exemplaire qui n'a jamais circulé. Les îles composant l'Archipel des Mascareignes (dont La Réunion et l'Ile Maurice) étant tombées entre les mains des Anglais successivement le 8 juillet et le 3 décembre 1810, l'ordonnance britannique du 25 novembre 1825, fixa la valeur libératoire de la piastre Decaen à 4 shillings alors que la valeur métallique de cette pièce était de 4 shillings 7 pence. Du coup, beaucoup de spéculateurs procédèrent au ramassage systématique de ces monnaies qu'ils refondaient ensuite. Telle est l'explication de la rareté de cette pièce dont la plupart des exemplaires ont ainsi été refondus.


Monnaie de nécessité


Avers :
Description :
Revers :
Description :


Atelier :
Métal :
Diamètre : mm
Poids : gr
Graveur :



Retour à la page précédente