Royaume d'Italie


Napoléon Ier avait accepté la couronne d'Italie le 17 mars 1805. Après une entrée triomphale à Milan le 8 mai 1805, Joséphine et lui furent couronnés le 26 mai par le cardinal Caprara. Napoléon, comme à Paris, se couronna lui-même en s'écriant : "Dieu me l'a donnée, gare à qui la touche" qui deviendra la devise de l'Ordre de la Couronne de Fer (cf. JETONS IV, p.III-V). L'empereur nomme son beau-fils, le prince Eugène de Beauharnais, vice-roi d'Italie et quitte Milan le 10 juin 1805. Il rentre à Paris le 1er août pour rejoindre le camp de Boulogne. Le sort de l'Italie est désormais lié à celui de la France pendant neuf ans. Début janvier 1814, la défection de Murat et son alliance avec les Autrichiens puis avec les Anglais dans le but de conserver son royaume de Naples, fait perdre l'Italie. Le prince Eugène, malgré une défense héroïque ne peut empêcher l'effondrement du royaume après que Mantoue soit tombée. Le 6 avril 1814, Napoléon abdique.








Nom de l'atelier :
Métal :
Diamètre :


 Retour à la page précédente