Les Seigneurs de Mons en Barœul
I
Guillaume DÉLIOT x avec Catherine BAVE
Cité dans un acte de 1510, comme Seigneur de Mons-en-Barœul. Il était bourgeois de Lille par relief du 4 mai 1459, marié à Catherine BAVE.

II
Hubert DÉLIOT x avec Hélène du BOIS, fille de Hermès et d'Antoinette de LANDAS..
Fils du précédent, bourgeois de Lille par relief du 6 février 1516. A-t-il succédé à son père comme seigneur de Mons-en-Barœul ? Nous ne saurions le dire.

III
Guillaume DÉLIOT (1) x avec Antoinette DUHOT, fille d'Antoine et de Marie LEFEBVRE-DELATTRE..
Fils du précédent, né à Lille, dont il releva la bourgeoisie le 16 novembre 1555, riche négociant en sayetterie, ayant une succursale à Anvers, échevin de Lille en 1576 et 1530, décédé le 25 juillet 1587. Il épousa Antoinette DU HOT, dont il eut cinq enfants. La première, Marie, baptisée à Saint-Etienne, le 8 septembre 1569, morte le 7 octobre 1597, alliée en février 1592 à Jean DRAGON, fils de Robert, né à Anvers, bourgeois de Lille par relief du 16 juin 1592, connétable des archers de cette ville.
Ce fut sans doute cette union de Jean DRAGON avec Marie DÉLIOT qui décida leur fils, Jean DRAGON, qui suit, à solliciter de Philippe, roi de Castille, le titre de seigneur de Mons-en-Barœul, possédé auparavant par la famille DÉLIOT.


IV
Jean DRAGON x avec Marie DÉLIOT fille de Guillaume et de Antoinette DUHOT.
Jean DRAGON x avec Marie DUBOIS de HOVES fille de Bauduin et de Barbe le CANDELE.
Fils de Jean et de Marie DÉLIOT. Seigneur de Mons-en-Barœul, baptisé à Saint-Etienne, le 17 janvier 1595, bourgeois de Lille par relief du 19 janvier 1621, anobli par lettres données à Madrid, le 12 mai 1626, décédé le 24 janvier 1628, épousa, à Saint-Pierre, le 10 juin 1620, Marie DUBOIS de HOVES, fille de Bauduin, écuyer, seigneur d'Hérignies, et de Barbe le CANDÈLE. Il eut trois enfants.
Pour recevoir le titre de seigneur de Mons-en-Baroeul, Jean DRAGON représenta qu'il était issu d'ancienne bourgeoisie de la ville de Lille ; son père avait été lieutenant capitaine et depuis souverain conestable de la compagnie des archers de Lille ; ses devanciers, tant paternels que maternels ont rendu de signalés et agréables services aux prédécesseurs du roi Philippe, tant en exploits militaires que de conseil.
De plus, il a eu l'honneur d'avoir pour oncles l'évêque de Tournai VENDEVILLE et le conseiller du grand Conseil VENDEVILLE. C'est pourquoi, comme il désirait continuer le service du roi avec plus de lustre et d'autorité et y stimuler davantage sa postérité par quelque marque d'honneur, il supplie humblement le roi de l'honorer du titre et privilège de noblesse pour lui et sa postérité, avec permission de continuer à porter les armes dont ses prédécesseurs et lui ont usé jusqu'aujourd'hui.
Les armoiries dont il a usé jusqu'ici, « qui sont celles qui s’ensuivent, assavoir ung escu d'or à la bande de sable ».
Notre noble seigneur « portait l'heaume ouvert et treillé, hachements des couleur et métal de l'escu, cimier ung dragon massant ou posé d'or, comme les dites armoiries sont peintes et figurées au milieu de cestes ».


V
Bauduin-Jean DRAGON x avec Antoinette Hippolyte DÉLIOT fille de Pierre et de Marguerite PETITPAS.
Fils du précédent, écuyer, seigneur de Mons-en-barœul, baptisé à Saint-Maurice, le 17 décembre 1621, bourgeois de Lille, par relief du 14 novembre 1643, épousa à Saint-Maurice, le 19 janvier 1643, Antoinette-Hippolyte DELIOT, baptisée à Saint-Etienne, le 30 novembre 1624, décédée, veuve à Esquermes, le 7 mars 1676. Il eut six enfants.

VI
Charles-Hyacinthe-François DRAGON x avec Jeanne Isbergue de VITRY fille de François et de Jeanne Isbergue PETITPAS.
Fils du précédent, écuyer, seigneur de Mons-en-Barœul, la Haute Anglée, baptisé à Saint-Maurice, le 10 juin 1650, bourgeois de Lille, par relief du 21 août 1676, mort à Esquermes, le 19 septembre 1719, épousa Jeanne Isbergue de VITRY, fille de François, chevalier, seigneur du Breucq et de Jeanne PETITPAS, morte à Esquermes, le 7 novembre 1682. Il eut quatre enfants.

(1) M. le chanoine Leuridan cite qu'en 1558, il y eut un nommé Pierre du Pont qui fut seigneur de Mons-en-Barœul.
Bulletin Paroissial de Mons-en-Barœul 11/1936

Retour à la page précédente