Bouvines
La victoire de Bouvines
Une des bataille les plus importantes de l'histoire de France
le 27 juillet 1214


Cliquer sur le titre pour explication
Cliquez sur les vitraux et sur les armoiries pour agrandir




Armorial des nobles à la bataille de Bouvines


Vitrail 1
Conseil de guerre à Valenciennes où les coalisés : Othon, empereur d'Allemagne, Ferrand, comte de Flandres, le comte de Salisbury représentant Jean Sans Terre, le comte Renaud de Boulogne, se partagent le royaume de Philippe-Augute avant la bataille.

Blasons

Vitrail 2
L'évêque de Senlis, Guérin, qui est le conseiller de Philippe-Auguste, montre au comte de Melun l'ennemi qui s'avance et court avertir le roi.

Blasons

Vitrail 3
A l'approche de l'ennemie, les chevalier assurent Philippe-Auguste de leur fidélité.<

Blasons

Vitrail 4
Prière du roi et de ses chevaliers, le matin de la bataille, dans l'église de Bouvines.

Blasons

Vitrail 5
Soupçonné de félonie et pourtant très fidèle, saint-Pol dit à Guérin : le roi aujourd'hui aura en moi un bon traître.

Blasons
Vitrail 6
Philippe-Aguste à la tête de sa maison, vole au secours de l'arrière-garde qui succombe face aux cavaliers coalisés.

Blasons

Vitrail 7
Philippe-Auguste bénit ses soldats et prie avant de commencer la bataille.

Blasons

Vitrail 8
L'évêque de Beauvais livre le comte de Salisbury à Jean de Nivelles, châtelain de Bruges.

Blasons

Vitrail 9
Philippe-Auguste, renversé en combattant, est sauvé par Pierre Tritan et Gallon de Montigny, Guillaume des Barres repousse l'infanterie des coalisés.

Blasons

Vitrail 10
L'empereur Othon, poursuivi par Guillaume des Barres, abandonne lâchement son armée.

Blasons

Vitrail 11
Saint-Valéry, à la tête de ses vassaux, survient au secours de l'héroïque Guillaume des Barres et le sauve.

Blasons

Vitrail 12
Les charges furieuses des comtes de Saint-Pol, de Montmorency, de Beaumont et de Melun attaquent et dispersent la cavalerie flamande du comte Ferrand.

Blason

Vitrail 13
Le comte de Montmorency ayant conquis douze bannières surmontées d'un aigle, le roi lui dit de les porter dans ses armoiries.

Blasons

Vitrail 14
Ferrand, comte de Flandres, est pris et garrotté; cette capture décide de la victoire.

Blason

Vitrail 15
L'étendard impérial d'Othon qui représente un aigle doré aux ailes ouvertes et tenant un dragon est abattu au plus fort de la mêlée par Guillaume des Barres.

Blasons

Vitrail 16
Le comte de Boulogne Renaud reste le dernier des coalisés à lutter contre les français victorieux.

Blasons

Vitrail 17
A l'exception des félons Ferrand, comte de Flandres et Renaud, comte de Boulogne, le roi rend la liberté aux autres prisonniers.


Vitrail 18
Philippe-Auguste, après la bataille, passe une revue d'honneur et remercie ses vaillants compagnons d'armes. L'évêque Guérin est fait chancelier.

Blasons

Vitrail 19
Le comte de Boulogne, Renaud est pris et conduit devant le roi.

Blasons

Vitrail 20
Passage dans les campagnes de l'armée victorieuse; les paysans raillent le comte Ferrand : Quatre ferrants (chevaux de couleur fer) bien ferrés trainent Ferrand bien enferré.

Blasons

Vitrail 21
A sa rentrée triomphale à Paris, l'armée victorieuse est acclamée par la population : bourgeois, clergé et peuple, ainsi que par les étudiants.









Retour à la page précédente