Ancienne église Saint-André à Lille
Entre 1225 et 1236 - 1784
Porte de Saint-André, Lille


L'église paroissiale Saint-André existait depuis le XIIIe siècle mais était située au rempart Saint-André.
Endommagée par des obus lors du siège des Autrichiens en 1708, elle est finalement détruite en 1784



















Dans son histoire de la paroisse de Saint-André (Lille, 1899.1902, 2 vul. ln-8.), M. l'abbé Dewez, aumônier à Lille, a donné le texte ou des extraits d'une partie des épitaphes de l'église Saint-André. Il a bien voulu mettre à notre disposition deux documents des archives de la paroisse, qui nous ont permis de reproduire dans leur intégralité les inscriptions nombreuses qui se trouvaient dans l'ancienne église.
Le premier est un cahier in-octavo de 46 pages, contenant les procès-verbaux des retraits de pierres tumulaires effectués par les familles, lorsqu'on abandonna la vieille église, en 1784. Chacun de ces procès-verbaux est signé par les notaires royaux Théry et Deffrennes. Nous citons ce recueil sous la rubrique : Théry.
Le second, in-octavo de 87 pages, est intitulé : Déclaration et procès-verbal des inscriptions de touttes les pierres sépulchralles qui sont demeurées dans l'ancienne église de la paroisse de S. André et dans le cimetière d'icelle, fait et dressé, à la requête de MM. les Marguilliers, les 20, 21 et 22 avril 1784, par M. Pierre-François Deffrennes, notaire royal audit Lille. Nous le citons sous la cote : Deffrennes.
Il est regrettable que ces deux recueils n'indiquent pas toujours l'emplacement exact des pierres tombales dont ils reproduisent les inscriptions.
Ancienne église.
La paroisse de Saint-André fut démembrée du territoire de Saint-Étienne dans la première moitié du XIIIe siècle. Elle n'existait pas encore en 1225, quand les Dominicains vinrent s'établir au faubourg Saint-Pierre ; mais elle est signalée en 1236, sous le titre des Douze-Apôtres. Le vocable de Saint-André n'apparut qu'en 1245, et finit par prévaloir entièrement dans l'usage (Mgr HAUTCCEUR, Hist. de S. Pierre de Lille, I. 317, M.).
Elle comprenait toute la partie du faubourg Saint-Pierre située entre les limites de la ville au nord, la Basse-Deûle à l'est, et le ruisseau du Buquet à l'ouest et au sud.
Saint-André demeura paroisse rurale jusqu'en 1670. A cette époque, l'agrandissement de Lille l'engloba dans l'enceinte fortifiée.
En 1784, l'antique église tombait en ruines ; on résolut de l'abandonner et de la démolir ; c'est à cette occasion que furent rédigés les deux recueils que nous avons cités plus haut.




Quelques Epitaphes


15ème siècle



16ème siècle

I. 1536-1543. Verrière du chœur, à droite.
Quartiers : Saint-Venant, 94 ; Gommer, 77 ; Herbamez, 435 ; Artus, 281 ;
- Gantois, 95 ; du Bosquel, 139 ; Haccart, 315 ; du Ponchel, 436.

En la chappelle de Notre Dame de ceste église gissent noble Sr Bauduin de SAINCT-VENANT dict MARKANT, en son vivant escuier, sr de la Cessoie, Lequel trespassa le V jour de novembre XVe et XXXVI; et damoiselle Katerine de le CAMBE dict GANTHOIS, fille de feu Hues, son espouse, laquelle fina ses Jours le XVII jour de juing XLIII.
Priés pour leurs âmes.
lmbert.

















SAINT-VENANT : d’azur à un écu d'argent en abime et un lambel à trois pendants de gueules en chef.
GANTOIS : de gueules au chevron d'or. - Anoblissement en août 1515.
de GOMMER : de sable à la fasce d’or chargée de trois aiglettes de gueules et accompagnée de quatorze billettes d’or, 4 et 3 en chef et 4 et 3 en pointe.
d'ARTUS : d'or, à trois couronnes de gueules, posées en pal l'un au-dessus de l'autre.
du BOSQUIEL : d'azur au franc quartier d'argent, chargé d'un écureuil assis au naturel.
HACCART :
du PONCHEL :

Quartiers :


SAINT-VENANT, 94 ;
de GOMMER, 77 ;
HERBAMEZ, 435 ;
d'ARTUS, 281.
GANTOIS, 95 ;
du BOSQUIEL, 139 ;
HACCART, 315 ;
du PONCHEL, 436.


II. 1565. — Verrière du choeur.
Quartiers : Saint-Venant, 94 ; Herbamez, 435 ; Gantois, 95 ; Haccart, 315 ;
- Blondel, 131 ; Rosel, 437 ; Oudart, 416 ; Carneux, 438.

Philippes de SAINCT-VENANT, sr dudit lieu, de la Cessoye, en mémoire de son feu sieur père et damoiselle sa mère, a icy fait poser ceste verrière au mois d'apvril 1565.























SAINT-VENANT : d’azur à un écu d'argent en abime et un lambel à trois pendants de gueules en chef.
BLONDEL : de gueules à l’aigle d’argent becquée et membrée d’or.
GANTOIS : de gueules au chevron d'or. - Anoblissement en août 1515.
HACCART :
ROSEL :
OUDART :
de CARNEUX : d’argent au chef vasré d’azur et d’or.

Quartiers :


SAINT-VENANT, 94 ;
HERBAMEZ, 435 ;
GANTOIS, 95 ;
HACCART, 315.
BLONDEL, 131 ;
ROSEL, 437 ;
OUDART, 416 ;
de CARNEUX, 438.



III. 1585. — Emplacement non désigné.
Deo et memorse vbslei virj Dmi Roberti de ROUBAIX, ad D. Petri canonici. qui pio in parentes hic depositos alfectu bonis ad pias causas erogatis, instituit testamento missam hic celebrari quavis dominica, aǣtivo tempore hora 6, hiberno 7, per clericorum In D. Petri capellanum. ministratis ex onere per édltuos hujus écelesié ad sacrificium necessariis. Huit lector bene apprecare. Avunculo bene merito, 9• januarii vita functo 1585, D. ac M. Joannes de LANNOY, ex sorore pronepos. juris utri. licent. et canonicus insuleosis. 1589. L. M. G.

Lille 678. — Imbert.

17ème siècle

IV. 1639. — Sans indication d'emplacement.
Hic jacet soror Joanna de CAMBRY, Tornaci Nerviorum, in celebri monasterio de Pratis. ordinis D. Augustini, sanctimonialis, postca hospitali S. Georgii reformando apud Menapios vulgo Menin prœfecta, demam voti diu desiderati compos, sub nomine sororis Joanne Marie a Prœsentatione, juxta hanc D. Andree sedern, casula ex liberalitate illustrissimi D. Maximiliani, episcopi Tornacensis, constructa, reclusa, proclara genere et nativa corporis specie, sed et animi dotibus et scientia cœlitus recepta proclarior, nec non libris in ruinam proprii et aedificationern divini amoris editis, exthasibus, visionibus et revelationibus superne illuminata, facto admiranda, veto imitanda, obiit in sua cellula, mente integra, sacramentis munita, oculis in amorem suum crucifixuni intentis, anno M DC X X XIX, mensis julii XIX, eotatis suae LVIII, non sine manifestatae sanctitatis opinione. Post obitum, scriptis de novo Impressis, in civitate et academia Parisiensi elogiis religlosorum virorum et doctorum Sorbonicorum prœconisata et inter Nervidas illustres merito relata.— Posuit D. Andreas CATULLE. archidiaConus, canonicus et vicarius generalis Tornacensis, pro sua in defunctam observantia et devotione.

Cy gist caché sous ceste lame
La moitié d'un sacré flambeau
Que l'amour divin de sa flamme
Fit briller jusques au tombeau :
CAMBRY, de noble parentage,
Vit à Tournay croître son jour,
Et Nervienne de courage
Vainquit le foi et propre amour.
Saint Augustin l'eut pour sa fille,
Et ses vertus et son esprit
Donnèrent lustre à sa famille
Par les oeuvres qu'elle entreprit.
La mort quoiqu'avecque sa lance
Et l'ombre encor de ses tombeaux
N'a point empéché qu'a la France
Ses écrits ne parussent beaux.
Amour sacré, quitté vos flèches;
Suffit pour picquer nos esprits
Et dans nos coeurs faire des bresches,
Qu'elle survive en ses escrits.
Ainsi, surmontant la nature,
CAMBRY se donne également;
Son corps est dans la sépulture,
Son âme est dans le firmament;
Arne qui dans ces ventes belles
Se plaisoit à se divertir
Quand l'amour divin de ses aisles
La sollicitait de partir;
Et comment retenir en terre
Cet esprit vainqueur aux combats
A qui le sujet de la guerre
Est tout ce qu'on aime ici-bas ?
La défuncte parle encor vivante
Je ne doute plus rien, je lie crains plus d'alarmes,
Quoique par l'ennemi mon coeur soit defié,
C'est assez quand je dis, pour lui briser les armes :
Mon amour est crucifié.
Lille 469.


Quartiers :

de CAMBRY, 47 ;





















































V. 1661-1741. — Emplacement non désigné.
Icy reposent les corps de Pierre MENAR, marchand gantier en cette ville, époux de Marie-Catherine SAUIELLE, native de Malines, décédé le 21 juillet 1661, âgé de 59 ans; et auprès de lui Jeanne MENAR; sa fille, épouse de Jean DUBOILLE, natif de Bacbimont en Artois, qui est enterrée à la Magdeleine, décédée le 8 mars 1685, âgée de 44 ans; et auprès d'elle Pierre-François DUBOILE, son fils, aussi marchand gantier en cette ville, décédé le 22 aoust 1722, âgé de 59 ans; et auprès de luy, Catherine MALLEZ, son épouse, fille d'Antoine, native de Verlinghem, décédée le 20 de novembre 1711, âgée de 75 ans.

Deffrennes.


VI. 1669-1718. — Reprise par la famille en 1784.
Icy reposent les corps de Philippe VANOSTAT, décédé le 15 juillet 1691, âgé de 90 ans; de Jeanne LECHIEN, sa première femme, décédée le .....1669; et de Martine LEBRUN, sa seconde femme, décédée le 9 septembre 1716, âgée de 81 ans.



VII. 1675-1726. — Reprise par la famille en 1784.
D. O. M. Sépulture de Robert MARLIÈRE, marchand brasseur en cette ville, décédé le 5 de may 1675, âgé de 53 ans; demoiselle Marie-Ange PUQUET, son épouse, Inhumée dans l'église de Pérenchies, décédée le 18 novembre 1708, âgée de 71 ans; de Jacques-Joseph MARLIÈRE, leur fils, bourgeois rentier, décédé 9 mai 1726, âgé de 61 ans; de demoiselle Marie-Jeanne CARPENTIER, son épouse, décédée le 15 de mars 1725, âgée de 60 ans; de demoiselle Marie-Anne MARLIÈRE, leur fille, décédée le 21 décembre 1722, âgée de 22 ans; de Marie-Joseph, Jean-Baptiste-Dominique. Étienne-Alexandre, leurs enfans, morts en bas âge. R. I. P.

Thèry.


VIII. 1678.1713. — Emplacement non désigné.
Sépulture du sieur Charles DOBIGNIES, vivant marchand brasseur demeurant en cette ville, décédé le 25 juillet 1713, âgé de 68 ans; et de Anne LALOIS, sa première femme, décédée le 24 juillet 1678, âgée de 30 ans ; de sa seconde femme, Anne FACOND, décédée le 24 juin 1703, âgée de 50 ans; de sa troisième femme, Marie-Jeanne FREMAUX, décédée le ..... âgée de .. ans; et de Michel-Ignace, son fils, décède le 10 juillet 1703, âgé de 32 ans.

Deffrennes.


IX. 1680. — Emplacement non désigné.
Icy glst le corps de Pierre LEPERLE, marchand amidonnier, âgé de 57 ans, décédé le 26 Juillet 1680.

Deffrennes.


X. 1681-1707. — Emplacement non désigné.
Icy reposent les corps de Cyprien MARLIÈRE, marchand et brasseur en cette ville, âgé de 64 ans, décédé le 18 d'aoust 1681 ; et auprès de luy Françoise CARDON, sa femme, âgée de 81 ans, décédée le 9 may 1707.

Deffrennes.








MARLIÈRE :
CARDON : d’azur à trois chardons d’or.

Quartiers :
MARLIÈRE
CARDON


XI. 1682. — Emplacement non désigné.
Icy repose le corps de Marie de BOULOIGNE, âgée de 64 ans, après avoir enseigné les entans de la pauvreté de cette ville l'espace de 17 ans, trespassa le 1 de février 1682. Priez Dieu pour son âme.

Deffrennes. Dewez


XII. 1882-1694. — Emplacement non désigné.
Icy gisent les corps d'Antoine FOLLEZ, bourgeois, marchand batelier, âgé de 35 ans, décédé le 9 de juillet 1682. Auprès de lui Marie FOLLEZ, sa fille, âgée de .. ans, décédée le 24 de mars 1694, femme de Jean VANNACRE.

Deffrennes.


XIII. 1683-1687. — Emplacement non désigné.
Icy reposent les corps d'Hubert AERTS, en son vivant bourgeois, marchand en cette ville, âgé de 56 ans, trépassé le 27 décembre 1683; et auprès de luy sa femme Jeanne TAVIEL, âgée de 66 ans, décédée le 7 denovembre 1687. Dieu pour leurs âmes.

Deffrennes.


XIV. 1684, — Emplacement non désigné.
Mémoire de Pierre MALFAIT, étant Jeune homme, marchand en cette ville, âgé de 41 ans, lequel est décédé le 17 février 1684. Priez Dieu pour son âme.

Deffrennes.


XV. 1687. — Emplacement non désigné.
Sépulture du sieur Pierre LEBRUN, décédé le 21 mars 1687, âgé de 74 ans; et de demoiselle Marie LEFEVRE, son épouse, décédée le 27 octobre 1688, âgée de 90 ans; et du sieur Antoine GODEFROID, leur beau fils, décédé le 30 d'aoust 1689, âgé de 58 ans; et de demoiselle Paque LEBRUN, son épouse, décédée le 24 février 1725, âgée de 82 ans.

Deffrennes.


XVI. 1687-1715. — Emplacement non désigné.
Icy reposent les corps de Simon DELEBECQ, décédé le 4 juillet 1687, âgé de 37 ans; et de Gilles NUS, décédé le 10 de Juin 1701, âgé de 40 ans; et de Marguerite BILLAUX, leur femme, décédée le 17 avril 1715, âgée de 60 ans.

Deffrennes.


XVII. 1887. — Emplacement non désigné.
Icy repose le corps de M• Athanase CROMBEZ, vivant prêtre, autrefois chapelain de la paroisse S. Estienne de cette ville le terme de 36 ans, décédé le 9 septembre 1687, âgé de 75 ans, da prêtrise 49.

Deffrennes. Dewez. I. 382.


XVIII. 1690-1712. — Emplacement non désigné.
Icy gisent les corps de Noël DUBURCQ, décédé le 21 février 1712, âgé de 76 ans; et de Marie-Anne HOCHART sa femme, décédée le 5 juillet 1690, âgée de 51 ans.

Deffrennes.


XIX 1891-1695. - Emplacement non indiqués
Sépulture de Jean BISCOP, bourgeois, marchand en cette ville, décédé le 9 de may 1695, âgé de 64 ans; et de Marie HOVINE, sa femme, décédée le 6 janvier 1691, âgée de 64 ans. R. 1. P.

Deffrennes.


XX. 1691. — Emplacement non indiqué.
Icy gist le corps d'Élisabeth d'AUDENARDE, âgée de 66 ans, après avoir été béguine l'espace de 20 ans, décédée le 7 janvier 1691.

Deffrennes. Dewez. I. 383.


XXI. 1691. — Retiré par la famille en 1784.
Lic jacet dominus Claudius MASUREL, toparcha de Monchau, la Porquerie, etc, quem non fictis lugent lacrymis pauperes, viduae, orphani, templa. Sepulta cum eo charitas hoc jaceret in sepulchro, nisi Illaem slbi aeternum victuram fecisset superstitem. Quem non mercenariae pletatis Montem fundavit bac in urbe propatruus dominus Barthoiomaeus MASUREL, florenorum duodecim millibus auxit, talis propatrui dignus pronepos. Anima coelum eruit, quod aditurus terras reliquit VIII idus octobris. anni Domini MDCXCI, aetatis LXXIIII. Bene precare et disce coelum vel emere vel rapere.

Théry. — Dewez. 1, 379.


XXII. 1699. — Emplacement non désigné. Monument de Pierre PAYEN, bourgeois, marchand en cette ville, et de demoiselle Marguerite VAS, sa femme pendant 50 années; décédés à savoir ledit PAYEN, le 24 octobre 1693, âgé de 82 ans, et la dite VAS, le 10 mars du même an.

Deffreunes.


XXIII. 1683. — Retiré en 1784 par M. de Vicq de la Mothe. A la mémoire de M. Wallerand d'HAILLY, cy devant chanoine de Lens en Artois, décédé le 22 d'avril 1693, âgé de 60 ans. Priez Dieu pour son âme.

Thiry. — Dewez, 1, 377.


XXIV. 1695. — Emplacement non indiqué.
Icy reposent les corps de Françoise DUBURCQ, en son vivant fille de feu Antoine, non mariée, âgée de 33 ans, décédée le 14 aoust 1693.

Deffrennes.


XXV. 1694-1701. — Emplacement non indiqué.
Icy reposent les corps du sieur Pierre BONDUEL, marchand et marguillier très zélé de cette église, décédé le 9 d'avril 1701,âgé de 54 ans; et delle Marie-Marguerite DUPIRE, son épouse, qui mourut le 26 février 1694, âgée de 45 ans.

Deffrennes. — Dewez. I, 381.


XXVI. 1694-1710. - Emplacement non désigné.
Mémoire de Jacques LAMIRAN, marchand en cette ville, décédé le 22 Juillet 1694, âgé de 40 ans : et de Marie-Thérèse RENARD son épouse, décédée le 18 aoust 1710, âgée de 60 ans.

Deffrennes.


18ème siècle


LXXIV. 1713-1775.— Retiré par la famille en 1784.
Écussons: Wagnon, 611 ; Hespel, 104.

Cy gist le corps de messire François-Guillaume de WAIGNON écuyer, sgr de la Marlière, Louez, des Maraisons, et autres lieux, décédé le 18 octobre 1764, âgé de 83 ans ; et de dame Marie-Thérèse HESPEL, son épouse, décédée le 28 août 1713, âgée de 32 ans ; et de delle Marie-Thérèse-Henriette, leur fille, décédée le 4 octobre 1775,âgée de 72 ans.

Théry. Dewez,I, 379









de WAGNON : Porte d'argent au chevron de gueules, accompagné de trois maillets de sable.

Quartiers :
de WAGNON, 611 ;
HESPEL ;











Quartiers :
de FOURMESTRAUX, 127;
FOURMESTRAUX Guilbert n° 127
le HOUCQ ;
FOURMESTRAUX Guilbert
x
Marguerite LEHOUCQ











Quartiers :
DELEBECQUE ;
COUROUBLE
COUROUBLE Marguerite
DELEBECQUE Martin, fils de Pierre et de Sainte BOITEL
x
Marguerite COUROUBLE, fille de Jean et de Madeleine BONTE














Quartiers :
de LANNOY, 6 ;
le SAUVAGE, 445 ;
DUBOIS ;




Quartiers :
OWERLACQ ;
x DEBONNAIRE ;
xx POUTRAIN ;
OWERLACQ Antoine, + 08/11/1741, fils de Pierre et de Marie Elizabeth WUELCOMME
x Marie Anne Françoise DEBONNAIRE, ° 1705 + 03/04/1733
xx Jeanne Michelle POUTRAIN, + 30/08/1741, fille de Robert et de Michelle BOUCHERY







Quartiers :
CHOQUET ;
DELFORTRIE ;
CHOQUET Jean-Baptiste + 01/01/1737
x
Pétronille DELFORTRIE + 11/10/1741










Quartiers :
CUVILLON, 236 ;
DESRUELLES ;
CUVILLON Pierre Philippe n° 236
DESPRETZ ;
CUVILLON Pierre Philippe, ° 1693 + 23/06/1769, fils de Philippe et de Marie DESRUELLES
x le 13/2/1720 à Lille (Saint-André)
Marie Marthe ou Marie Barbe DESPRETZ ° 1696 + 21/01/1748 dont :
Marie Thérèse Joseph CUVILLON
Pierre Joseph CUVILLON
Marie Anne CUVILLON
Jean-Baptiste François CUVILLON
Jeanne Thérèse CUVILLON
+ cinq enfants morts en bas âge.




Quartiers :
van EECHOUTE, 536 ;
THIEULAINE, 208 ;
van BAERSDORP, 617 ;
EERTVELDE, 618 ;
VAERNEWYCK, 619 ;
de LANNOY, 419 :
le VASSEUR, 164 ;
des BARBIEUX, 354 ;
l'HERMITE, 355 ;
LOGENHAGEN, 132 ;

Retour à la page précédente





Quartiers :